skip to Main Content

Informations

Véritable élément de décoration, votre cheminée mérite d’être bien entretenue !

Avant d’entamer les grands froids ou après une forte activité en hiver, le nettoyage de votre cheminée est essentiel pour en profiter pleinement, mais aussi pour assurer sa sécurité.
Que votre cheminée soit une cheminée moderne, une cheminée ancienne ou encore une cheminée en pierre, entretenez-la avec soin pour qu’elle conserve un bel aspect.
Voici les étapes à suivre pour bien nettoyer et bien entretenir votre cheminée.

RAMONER SA CHEMINÉE

Tout d’abord, il faut procéder au ramonage. Celui-ci est obligatoire à réaliser une fois par an. Si vous ne le faites pas régulièrement, vous vous exposez à un risque d’incendie.
Pour ce faire, deux solutions s’offrent à vous : vous pouvez faire appel à un ramoneur professionnel, qui vous remettra un document utile pour votre assurance, ou vous pouvez choisir de ramoner votre cheminée vous-même. Dans ce cas, utilisez une brosse en nylon spéciale pour le ramonage, appelée hérisson. Cette brosse vous permettra d’effectuer un nettoyage en profondeur sans endommager les éléments en inox de votre insert.

NETTOYAGE DU FOYER

Le nettoyage du foyer de la cheminée est également très important.
Commencez par passer un coup d’aspirateur pour éliminer les cendres. Puis effectuez un nettoyage des taches à l’aide d’une brosse imbibée d’un mélange de vinaigre et d’eau. Répétez autant de fois que nécessaire pour un foyer parfaitement propre.

NETTOYAGE DU MANTEAU

Quel que soit le matériau de votre manteau de cheminée, nettoyez-le soigneusement pour enlever les traces de suie. A nouveau, un coup d’aspirateur permettra d’enlever les cendres au préalable.
Pour les manteaux en brique ou en pierre, opérez un nettoyage à l’aide d’une brosse dure. Utilisez un mélange d’eau et de bicarbonate de soude, pour un nettoyage efficace de la suie. Pour les taches particulièrement tenaces, vous pouvez utiliser des cristaux de soude.
Vous pouvez également utiliser votre produit nettoyant spécial four pour décaper les taches.
Une autre solution pour entretenir les manteaux en pierre consiste à les nettoyer à l’eau de Javel, avant d’appliquer un enduit à base d’eau bouillie et de savon noir.
Enfin, un manteau en marbre nécessitera un nettoyage délicat à l’eau savonneuse à l’aide d’une fine laine d’acier.

Pour protéger votre cheminée en brique, enduisez-la de cire incolore et vous la rendrez à l’épreuve des taches. Pour raviver sa couleur, vous pouvez également utiliser de l’huile de lin.

NETTOYAGE DE LA VITRE

Le nettoyage de la vitre de votre cheminée est essentiel pour profiter de la vue sur les flammes pendant longtemps. En effet, des traces de suie peuvent apparaître au bout d’un certain temps, donnant un aspect sale et désagréable.
Pour ce faire, vous pouvez choisir d’utiliser un produit spécialement conçu pour le nettoyage des vitres. Mais pour une solution plus naturelle et écologique, vous pouvez aussi utiliser les cendres de votre cheminée pour nettoyer votre vitre : elles constituent en effet un très bon détachant !

PROTÉGER SA VITRE DE CHEMINÉE

Pour protéger votre vitre contre l’apparition de nouvelles traces, assurez-vous d’abord que le joint de la vitre est toujours efficace. Dans le cas contraire, remplacez-le.
Utilisez aussi un chiffon enduit d’huile de vaseline pour protéger la vitre.

NETTOYAGE DE LA PLAQUE DE CHEMINÉE

Dernière étape pour une cheminée parfaitement propre : nettoyer votre plaque de cheminée. Des traces de rouille peuvent apparaître sur vos plaques : premièrement, il vous faudra enlever la rouille à l’aide d’un tampon abrasif.
Puis badigeonnez la plaque d’huile et laissez reposer durant 48h.
Si vous constatez une perte de couleur de votre plaque, un chiffon imbibé d’huile et saupoudré de poudre de graphite fera l’affaire. Enfin, pour la protéger de nouvelles salissures, frottez la plaque de cheminée à l’aide d’un chiffon imprégné d’huile de vaseline.

COMMENT GARDER SA CHEMINÉE PROPRE ?

Voici quelques conseils à suivre pour entretenir votre cheminée et la garder propre plus longtemps :
Pensez à enduire le manteau de votre cheminée de cire, ainsi que vos accessoires.
Pour éviter les traces de suie, notamment sur la vitre, évitez d’utiliser des combustibles salissants (bois humide, bois résineux, contreplaqué, bois peint, carton ondulé…).

Les fabricants de cheminées sont nombreux et proposent une large gamme de modèles, alors posez-vous les bonnes questions afin de bien choisir votre cheminée.

1-Quelle utilisation pour ma cheminée ?

Chauffage de tout ou partie de la maison ou feu occasionnel ? Les petits foyers (bûches jusqu’à 33 cm) avec une seule face vitrée possèdent une autonomie plus grande que les modèles plus décoratifs, caractérisés par de grands foyers ou plusieurs surfaces vitrées. Ils sont plus adaptés à un usage chauffage que récréatif. Les matériaux utilisés entrent également en ligne de compte. Un foyer en acier chauffe plus vite qu’un modèle en fonte mais rayonne moins longtemps feu éteint.

2-Le diamètre du conduit est-il compatible ?

La plupart des cheminées se raccordent en diamètre 200 mm, voire 250 mm. Certaines cheminées présentant de grands foyers peuvent requérir des diamètres plus importants 280 mm. Mieux vaut l’anticiper !

3-Quelle puissance choisir ?

La puissance de la cheminée dépend de la taille et de l’isolation de la maison. Cette puissance doit être d’autant plus faible que la maison est plus isolée. Attention aux surchauffes dans le cas contraire ! Si vous avez isolé votre maison ou prévoyez de le faire, pas besoin d’une puissance élevée : 5 à 8 kW suffisent là où plus de 10 kW sont nécessaires dans un logement mal isolé.
Il convient de bien déterminer les besoins afin de dimensionner correctement son appareil. Outre la puissance nominale, portez aussi une attention particulière aux puissances minimale et maximale de fonctionnement.

4-Quelle amélioration pour ma cheminée ?

Si vous disposez déjà d’une cheminée, conservez l’ habillage et encastrez un insert dans l’âtre existant. C’est une solution économique qui n’occasionne pas de gros travaux. Seul bémol : la taille de l’insert, et donc de la surface vitrée par laquelle voir le spectacle des flammes, est limitée aux dimensions de l’âtre existant. Vous pouvez aussi remplacer la cheminée par un foyer fermé. Foyer grand format, habillage en marbre, acier ou céramique…, toutes les configurations sont possibles.
Dans les deux cas, le conduit de fumée existant doit faire l’objet d’un examen attentif. Il doit être tubé, c’est-à-dire doublé par un conduit métallique isolé, s’il est en mauvais état.

5-Bon à savoir

Les inserts comme les foyers fermés peuvent être équipés de gaines de distribution d’air chaud. Il est ainsi possible de chauffer à partir de la cheminée plusieurs pièces de la maison. La distribution d’air chaud est généralement assurée par un ventilateur depuis la hotte de la cheminée vers les bouches de soufflage placées dans les pièces que l’on souhaite chauffer. La faisabilité d’une telle distribution de chaleur, plus facile à mettre en oeuvre dans le neuf, dépend notamment de la puissance de la cheminée et de la configuration des pièces.

Back To Top